Court séjour - France et Espace Schengen [bs]

Dispositions concernant les séjours de moins de 90 jours, dans les 26 pays de l’espace Schengen (dont la France)

Court séjour pour les citoyens de Bosnie-Herzégovine

Depuis le 15 décembre 2010, les citoyens de Bosnie-Herzégovine détenteurs d’un passeport biométrique peuvent entrer et circuler sans visa dans l’ensemble de l’espace Schengen (26 Etats européens, dont la France), pour une période n’excédant pas 90 jours sur une période de 180 jours.

En revanche, le visa est toujours requis pour les détenteurs de passeports non biométriques. Si c’est votre cas :
- Consultez la liste des documents à présenter (PDF, 86 ko)
- Téléchargez le formulaire de demande de visa court séjour Schengen (PDF, 58 ko)

L’attention des voyageurs est attirée sur le fait que la libéralisation des visas de court séjour ne permet en aucun cas de travailler ou d’étudier dans les pays de l’espace Schengen.

Dans tous les cas, au passage des frontières, le voyageur doit être en mesure de présenter :

- des justificatifs des conditions du séjour en France : réservation d’hôtel ou inscription à un voyage organisé pour un séjour touristique ; invitation d’un organisme français pour un court séjour professionnel ; « attestation d’accueil » signée par la personne qui se propose d’assurer l’hébergement (cette attestation peut s’obtenir à la mairie du domicile de l’hébergeant).

- des justificatifs des moyens d’existence en France (numéraire, chèques de voyage, carte de crédit internationale en cours de validité,…) - équivalant à 120€ par jour.

- d’un justificatif d’assurance couvrant les dépenses médicales et hospitalières, y compris d’aide sociale, résultant de soins qu’il pourrait engager durant son séjour en France ;

- des garanties de retour vers le pays d’origine (billet d’avion, d’autobus, de train…).

Dans son communiqué du 12 septembre 2013, l’Union européenne a fait savoir qu’elle s’autorisait à rétablir l’obligation de visas pour les ressortissants de pays tiers actuellement dispensés en cas de hausse brutale, significative et durable (sur 6 mois) des tentatives de maintien irrégulier sur le territoire de ses Etats (demandes d’asile politique abusives, immigration clandestine massive, rejets de demandes de réadmission...).
Il s’agit là d’une simple possibilité (comme mesure de dernier ressort uniquement) et non d’une mesure applicable séance tenante.
A ce stade, les ressortissants de Bosnie-Herzégovine titulaires d’un passeport biométrique en cours de validité restent dispensés de visa pour les séjours de 90 jours par période de 6 mois dans l’espace Schengen (mesure appliquée depuis le 15 décembre 2010).
Lire le communiqué du Parlement européen

Court séjour pour les personnes d’autres nationalités

Si vous n’êtes pas citoyen de Bosnie-Herzégovine, merci de nous contacter par courriel pour plus de précisions.

Dernière modification : 05/09/2017

Haut de page