Sommet Paris-Balkans (4 juillet 2016) [bs]

Le Président de la République a reçu les chefs de gouvernements des 6 pays des Balkans occidentaux pour renforcer la coopération régionale.

Le troisième Sommet sur les Balkans occidentaux

Le Sommet Paris-Balkans 2016 s’est inscrit dans la continuité des sommets de Berlin, en 2014, et de Vienne, en 2015.

Douze pays, ainsi que l’Union européenne, ont participé à cette réunion de haut-niveau : les six pays des Balkans occidentaux (Albanie, Bosnie-Herzégovine, Kosovo, ARYM, Monténégro, Serbie) et six pays partenaires membres de l’Union européenne (France, Allemagne, Autriche, Croatie, Italie et Slovénie).

La délégation de la Bosnie-Herzégovine était conduite par M. Denis Zvizdić, président du Conseil des ministres. Elle comprenait également M. Mirko Šarović, ministre du Commerce extérieur et des relations économiques, M. Igor Crnadak, ministre des Affaires étrangères, M. Adil Osmanović, ministre des Affaires civiles, et M. Ismir Jusko, ministre des Transports et des Communications.

Discours du Président de la République

A l’occasion du Sommet, le Président Hollande a réaffirmé la perspective européenne des Balkans occidentaux et annoncé des avancées concrètes en faveur de la coopération régionale.

M. Hollande a souligné que le "Brexit" ne remettait pas en cause les engagements qui ont été pris à l’égard de la région des Balkans : « Il faut être clair à ce sujet à la fois pour respecter la parole donnée mais aussi pour rappeler ce qu’est l’Europe. L’Europe c’est la paix, et les pays des Balkans nous rappellent l’essence même du projet européen ».

Par ailleurs, il a salué la création de RYCO, l’Office régional balkanique pour la jeunesse, créé à l’image de l’OFAJ (Office franco-allemand de la jeunesse). M. Hollande s’est dit convaincu que RYCO saurait remplir sa mission avec la même réussite que l’OFAJ.

Le Président de la République s’est félicité des nouvelles avancées dans le domaine des projets d’infrastructures de connectivité en matière de transport qui représentent un investissement total de 450 millions d’euros, dont un tiers sera financé par des fonds européens. Une enveloppe a par ailleurs été prévue pour des "investissements verts" favorisant l’efficacité énergétique et la lutte contre le réchauffement climatique dans l’esprit de l’accord de Paris sur le climat, et les pays des Balkans se sont mis d’accord sur le principe d’un marché unique de l’énergie.

Enfin, il a souligné que le sommet avait appelé à renforcer la coopération régionale pour répondre aux défis des migrations et de la lutte commune contre le terrorisme et la radicalisation.

Pour en savoir plus :


Inauguration des chantiers « Pyramide » et... par elysee

Déclaration officielle de la Présidence du Sommet

La France, présidente du Sommet Paris-Balkans 2016, a également exprimé ses priorités et ses attentes dans une déclaration écrite.

Ce texte affirme que l’avenir des Balkans occidentaux passe par un rapprochement avec l’Union européenne. Il met l’accent sur les priorités que sont la connectivité des transports et de l’énergie, le commerce et la jeunesse. La déclaration de la France rappelle enfin l’importance du partenariat avec les pays des Balkans occidentaux pour faire face aux défis que représentent les migrations et la lutte contre le terrorisme.

Retrouvez la déclaration complète :
- en français
- en anglais
- en BHS

Autres liens :
- Le Sommet sur Twitter : #ParisBalkans2016
- Discours de Mme Mogherini, Vice-présidente de la Commission européenne
- Conférence de la jeunesse des Balkans occidentaux

Dernière modification : 15/07/2016

Haut de page