Séminaire sur la lutte contre le trafic d’œuvres d’art (18 septembre 2017) [bs]

La formation organisée par l’Ambassade de France, le CEST FBiH et CPKU permettra aux professionnels de Bosnie-Herzégovine de mieux faire face au trafics d’œuvres d’art.

Le 18 septembre 2017, l’Ambassade de France, le Centre de formation des juges et procureurs de la Fédération de Bosnie-Herzégovine (CEST F BiH), le Centre contre le trafic d’œuvres d’art (CPKU) et la Galerie internationale des portraits de Tuzla ont organisé un séminaire de formation contre le trafic d’œuvres d’art.

Il s’agissait de la deuxième formation de ce type après celle de septembre 2016.

Le trafic d’œuvres d’arts est considéré comme le le troisième le plus important en termes de chiffre d’affaire après les trafics de drogues et d’armes. 6,3% du trafic mondial d’œuvres d’art a lieu en Europe du Sud-Est. Ce nouveau séminaire a permis à des juges, procureurs, policiers et fonctionnaires de l’Etat et de la Fédération, d’être mieux préparés pour lutter contre ces trafics.

En Bosnie-Herzégovine, depuis 1992, plusieurs milliers d’œuvres d’art ont été pillées, comme par exemple le portrait de Meša Selimović par Ismet Mujezinović, volé dans la Galerie internationale des portraits de Tuzla.

Outre les séminaires de formation, la coopération entre l’ambassade de France et CPKU a également permis la publication d’outils pratiques pour mieux protéger les œuvres d’art de Bosnie-Herzégovine.

Dernière modification : 18/09/2017

Haut de page