Séminaire de clôture du programme européen de jumelage dans les transports.

JPEG

L’Ambassadeur de France, M. Roland Gilles, le ministre des communications et du transport de Bosnie-Herzégovine, M. Damir Hadžić et le représentant du Ministère français de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie (MEDDE), M. Robin Sébille, ont ouvert le séminaire en se félicitant des travaux accomplis par les partenaires pendant les vingt mois qu’a duré le jumelage. Ils ont souligné la qualité des échanges et la valeur de l’expertise apportée aux institutions de Bosnie-Herzégovine dans leur préparation à la captation et à l’utilisation des fonds de l’Instrument de Pré Adhésion (IPA), notamment la composante 3 (développement régional) qui devrait être accessible aux Bosniens début 2014.

JPEG
Les présentations faites par le conseiller permanent de jumelage, M. Jean-Claude Ebel, et les chefs de projet pour les deux parties contractantes, M. Guy Benattar pour la France et M. Kemal Karkin pour la Bosnie-Herzégovine, ont permis de dresser un bilan encourageant de ce jumelage, dont les objectifs ont été atteints et même dépassés.
Le projet aura entre autres permis de former les agents des ministères et les futurs bénéficiaires potentiels sur la programmation, la captation et l’utilisation fonds IPA, via des sessions de formation et des visites de terrain en France, en Croatie et au Portugal.

Les résultats majeurs du jumelage sont d’une part d’avoir permis à l’ensemble des opérateurs d’apprendre à travailler ensemble. Il a été possible d’autre part de créer une base de données qui recense les projets d’infrastructures de transport dans le pays et qui pourra être désormais régulièrement actualisée.

JPEG
Ce séminaire de clôture a aussi été l’occasion de souligner les défis auxquels sont confrontées les autorités bosniennes, à savoir de renforcer la capacité technique et administrative des institutions, de développer les ressources humaines qui définiront et porteront les projets, et de construire des rapports de confiance avec les investisseurs privés potentiels.

Les participants ont unanimement manifesté leur souhait de conclure d’autres jumelages dans le domaine des transports, en sollicitant à nouveau l’expertise française, notamment du MEDDE et de la DATAR et les fonds communautaires TAIEX.

Dernière modification : 26/09/2017

Haut de page