Réunion franco-allemande en soutien de l’agence RYCO (21 octobre 2016) [bs]

4 mois après le Sommet de Paris sur les Balkans, l’Ambassadrice de France a accueilli une réunion de suivi du projet RYCO (Office régional de coopération pour la jeunesse)

Logo Sommet Paris Balkans 2016 - JPEG

A Paris, le 4 juillet 2016, les Premiers ministres des 6 pays des Balkans occidentaux ont signé l’accord de création de l’Office régional de coopération pour la jeunesse (RYCO). Les programmes de mobilité de cette agence permettront aux jeunes de la région de mieux se connaître et d’améliorer leurs opportunités professionnelles.

A travers l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ/DFJW), la France et l’Allemagne sont les partenaires privilégiés de ce projet. Depuis plusieurs années, l’OFAJ accompagne les administrations et les associations de jeunes des Balkans occidentaux pour mettre en place RYCO.

Après le lancement officiel de l’agence RYCO, de nouvelles étapes s’annoncent :
- La toute première réunion du conseil d’administration de RYCO aura lieu le 8 décembre à Tirana, où se situera le siège de l’Office.
- L’accord signé à Paris devra être ratifié par les 6 pays des Balkans occidentaux avant la fin de l’année 2016.
- En février 2017 sont prévus l’ouverture du siège de RYCO, à Tirana, et des bureaux à Sarajevo, Belgrade, Podgorica, Pristina et Skopje.
- Le lancement des premiers programmes d’échanges de jeunes aura lieu entre février et mai 2017.

Pour soutenir l’OFAJ et la Bosnie-Herzégovine dans ces étapes de mise en œuvre, l’Ambassadrice de France a accueilli une réunion de travail le 21 octobre. Les participants étaient l’Ambassadrice d’Allemagne, Mme Christiane Hohmann, un représentant du cabinet du président du Conseil des ministres de Bosnie-Herzégovine, le responsable de l’OFAJ dans les Balkans, ainsi que des membres des organisations de jeunesse. L’Italie, hôte du prochain sommet européen sur les Balkans occidentaux, étaient également présente.

Les discussions ont notamment porté sur la ratification de l’accord RYCO par la Bosnie-Herzégovine, et sur les futures nominations des représentants bosniens. Les participants ont convenu de la nécessité d’associer largement la société civile de Bosnie-Herzégovine au projet, ainsi que de l’exigence de qualité des futurs programmes mis en œuvre.

Dernière modification : 24/10/2016

Haut de page