Renforcement de la coopération entre la France et la Bosnie-Herzégovine dans le domaine de la lutte contre les trafics illicites d’armes à feu, de munitions et d’explosifs [bs]

Le jeudi 9 juillet 2020, la cérémonie de signature de la convention officialisant le don par la France à la Bosnie-Herzégovine du système EVOFINDER s’est tenue au Ministère de la Sécurité.

Les signataires en sont M. Guillaume Rousson, ambassadeur de France en Bosnie-Herzégovine, pour la partie française, et M. Nedeljko Jović, ministre par intérim de la Sécurité pour la partie bosnienne. D’autres représentants des forces de sécurité ont assisté à la cérémonie.

PNG
Dans le cadre du renforcement de la coopération dans le domaine de la sécurité intérieure, et plus spécifiquement de la lutte contre les trafics illicites d’armes à feu, de munitions et d’explosifs, la France avait proposé ce don du système EVOFINDER, au profit du ministère de la Sécurité et d’autres forces de sécurité de Bosnie-Herzégovine.

Ce système de reconnaissance balistique permet d’analyser les munitions et les armes, de les recenser dans une base de données commune, permettant un rapprochement éventuel entre affaires qui sera ainsi possible dans toute la Bosnie-Herzégovine. Le don prévoit en effet la dotation en matériels permettant un accès et une utilisation à l’ensemble des forces de police du pays. A terme, il pourra également permettre un échange international de données avec d’autres pays disposant de ce même type de matériel.

« Ce don au bénéfice des forces de sécurité de Bosnie-Herzégovine facilitera le travail des agents concernés et permet dès à présent le renforcement de notre coopération bilatérale dans le domaine de la sécurité, ce qui s’inscrit d’ailleurs pleinement dans la stratégie française pour les Balkans occidentaux adoptée par la France en avril 2019, » a déclaré l’Ambassadeur Rousson.

Une fois le matériel remis, la mise en œuvre pratique du projet d’ensemble commencera par des phases de formation, qui seront dispensées par des experts français dans le cadre d’actions de coopération structurelle, les forces de l’ordre en France utilisant déjà ce matériel.

Dernière modification : 24/09/2020

Haut de page