Prix Simone Veil de la République française – 8 mars 2019 [bs]

Le Président de la République a remis le 8 mars 2019, pour sa première édition, le Prix Simone Veil de la République française à Mme Aissa Doumara Ngatansou, de nationalité camerounaise, co-fondatrice et coordinatrice de l’antenne de l’ALVF (Association de Lutte Contre les Violences Faites aux Femmes) dans l’Extrême-Nord du Cameroun.

JPEG - 45.7 ko
Prix Simone Veil : Mme Aissa Doumara Ngatansou
Photo : MEAE / Frédéric de la Mure

Le Prix « Simone Veil » distingue les personnalités qui, à travers le monde, font avancer la cause des femmes. Ce prix poursuit ainsi l’engagement fondamental de Madame Veil, qui fut ministre de plusieurs gouvernements, membre de l’Académie française, ainsi que la première présidente du Parlement européen.

Il a tout particulièrement vocation à mettre en valeur des actions qui concourent à mettre fin aux violences et aux discriminations à l’encontre des femmes, à favoriser leur accès à l’éducation et au savoir, à promouvoir leur autonomie, en premier lieu leur autonomie économique et leur accès à l’entreprenariat, ainsi que leur participation aux fonctions de leadership.

La création de ce prix a été annoncée par le Ministre de l’Europe et des affaires étrangères le 8 mars 2018. La France entend ainsi marquer son soutien aux défenseurs des droits des femmes dans le monde. L’égalité femmes-hommes est l’une des priorités portées par notre pays sur la scène internationale, concrétisée dans la stratégie internationale de la France pour l’égalité entre les femmes et les hommes (2018-2022).

Le Prix sera remis chaque année à la date du 8 mars, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes proclamée par les Nations unies. Il est doté d’une somme forfaitaire de 100 000 €, devant servir au financement d’une action de terrain menée ou recommandée par le lauréat ou la lauréate du Prix.

Dernière modification : 14/03/2019

Haut de page