Portrait de boursier 2016/2017 : Irhad, Sciences Po Paris [bs]

Irhad a obtenu la bourse d’Excellence Eiffel. Grâce à cette bourse, il va étudier en master à Sciences Po Paris. Découvrez son parcours.

Irhad est originaire de Mostar. Il a étudié le commerce et les relations internationales à l’Université Sehir à Istanbul en Turquie.
Il a été sélectionné pour recevoir la bourse d’Excellence Eiffel, une bourse très sélective décernée par le ministère des Affaires étrangères. Elle lui permettra d’effectuer un Master de politique économique internationale à Sciences Po Paris.

Irhad, boursier SPP - PNG

Pourquoi avez-vous choisi d’aller étudier en France, et plus particulièrement à Sciences Po Paris ?

Irhad : La France possède de très bonnes écoles dans le domaine de l’économie et des sciences politiques, notamment Sciences Po et la Sorbonne.
Sciences Po est d’ailleurs une école qui m’intéressait avant même la fin du lycée. Elle est très connue et est l’une des plus prestigieuses en ce qui concerne les affaires internationales.
Plusieurs de mes professeurs m’ont conseillé de candidater à Sciences Po, car c’est une bonne université qui sera un atout pour ma future carrière.

Et suite à ce Master, que souhaitez-vous faire ?

Irhad : C’est assez dur de planifier, de se projeter pour le moment. Je pense que mon projet se précisera durant les deux années de mon Master. Peut-être que je resterais en France quelques années pour gagner de l’expérience mais à terme, je sais déjà que je veux revenir en Bosnie-Herzégovine et pourquoi pas travailler dans des organisations internationales installées à Sarajevo.

Comment avez-vous découvert la bourse d’Excellence Eiffel ?

Irhad : Je voulais vraiment aller à Sciences Po Paris, c’était mon premier choix. C’est sur leur site internet que j’ai découvert l’existence de cette bourse. J’ai candidaté sans trop y croire et finalement je l’ai obtenue !

Connaissez-vous déjà la France ?

Irhad : Je ne connais pas encore la France. J’ai seulement passé une journée à Paris lorsque j’étais en Erasmus en Allemagne. J’ai par ailleurs commencé à étudier le français, c’est ma priorité numéro un désormais, avant mon départ pour la France.

Un dernier mot ?

Irhad : Je souhaite remercier le personnel de l’Ambassade qui m’a aidé dans les différentes démarches et qui a toujours été disposé à répondre à mes interrogations.
Et j’aimerais aussi encourager les jeunes bosniens à aller étudier en France, il existe beaucoup d’opportunités pour eux là-bas et il ne faut pas qu’ils aient peur de tenter leur chance.

Dernière modification : 12/08/2016

Haut de page