Lancement de la Coalition d’action pour l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs en BiH [bs]

Sarajevo, 8 juillet 2021 - Le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP) et l’Ambassade de France en Bosnie-Herzégovine co-préside la Coalition d’action conjointe pour l’autonomie corporelle et les droits et la santé sexuels et reproductifs (DSSR) qui a été lancée aujourd’hui à Sarajevo en coopération avec l’Agence pour l’égalité femmes-hommes de Bosnie-Herzégovine et ONU Femmes. La Coalition conjointe est basée sur les recommandations du Forum de l’égalité des générations qui s’est tenu à Paris du 30 juin au 2 juillet 2021.

Cet événement a rassemblé des militants, des professionnels et des acteurs du changement de Bosnie-Herzégovine pour définir et annoncer des investissements et des politiques en matière d’autonomie corporelle et de santé et droits sexuels et reproductifs.

Les droits à l’autonomie corporelle et à la santé sexuelle et reproductive signifient que les filles et les femmes, dans toute leur diversité, peuvent accéder librement à des informations, à une éducation et à des services complets en matière de santé et de droits sexuels et reproductifs et qu’elles sont soutenues par l’ensemble de la société pour prendre des décisions concernant leur corps, leur sexualité et leur reproduction, sans coercition, violence ni discrimination.

Seules les filles et les femmes qui peuvent prendre leurs propres décisions en termes de rapports sexuels, d’utilisation de la contraception et de recherche de soins de santé liée à la procréation sont considérées comme autonomes dans la prise de décision en matière de santé reproductive et à même d’exercer leurs droits reproductifs. Les données montrent que seulement 55% des filles et des femmes sont capables de prendre leurs propres décisions dans les trois dimensions de l’autonomie corporelle dans le monde.

"L’autonomie corporelle est un droit humain. Malheureusement, pour de nombreuses femmes et filles, la vie est encore marquée par la perte de l’intégrité corporelle et l’incapacité à prendre leurs propres décisions. L’UNFPA soutiendra ses partenaires à plusieurs niveaux pour mettre en œuvre la coalition d’action sur l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs lancée aujourd’hui", a déclaré John Kennedy Mosoti, représentant du FNUAP en Bosnie-Herzégovine.

"Le Forum Génération Egalité à Paris s’est conclu sur un programme audacieux et axé sur l’action pour atteindre l’égalité femmes-hommes. Des engagements forts ont été pris en ce qui concerne l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs qui permettront aux femmes et aux filles, dans toute leur diversité, de prendre des décisions autonomes sur leur corps, leur sexualité et leur reproduction", a déclaré S.E. Christine Toudic, ambassadrice de France en Bosnie-Herzégovine.

"Lancées lors du Forum Génération Egalité à Paris la semaine dernière, les Coalitions d’action impulsent une dynamique pour une avancée audacieuse de l’égalité des sexes. La Coalition d’action sur l’autonomie corporelle et la santé et les droits sexuels et reproductifs, lancée aujourd’hui, marque le début d’efforts conjoints pour avoir un impact tangible sur les droits humains des filles et des femmes en Bosnie-Herzégovine d’ici 2026", a déclaré David Saunders, Représentant d’ONU Femmes en Bosnie-Herzégovine.

"Le Forum Génération Egalité a lancé un plan d’accélération mondial pour faire progresser l’égalité des sexes d’ici 2026. La Bosnie-Herzégovine se joint à ces efforts mondiaux qui arrivent à un moment critique, alors que nous nous remettons des impacts négatifs du COVID-19 qui ont particulièrement touché les femmes et les filles. Le droit des femmes et des filles à prendre des décisions concernant leur propre corps est fondamental lorsqu’il s’agit de l’égalité des sexes dans le monde entier", a déclaré Samra Filipović-Hadžiabdić, directrice de l’Agence pour l’égalité femmes-hommes de Bosnie-Herzégovine du ministère des Droits de l’Homme et des Réfugiés de Bosnie-Herzégovine.

La Coalition d’action pour l’autonomie corporelle et les DSSR mobilise les gouvernements, la société civile, les organisations dirigées par des jeunes, les organisations internationales, les organisations philanthropiques et le secteur privé pour réaliser des progrès décisifs par le biais de quatre actions concrètes visant à étendre l’éducation sexuelle, à accroître la disponibilité, l’accessibilité, l’acceptabilité et la qualité des services d’avortement et de contraception, ainsi qu’à augmenter la prise de décision en matière de DSSR et l’autonomie corporelle et à renforcer les organisations et réseaux féministes de filles et de femmes pour promouvoir et protéger l’autonomie corporelle et les DSSR.

Dernière modification : 08/07/2021

Haut de page