La restauration de l’ancienne bibliothèque et mairie de Sarajevo (5 juin 2013) [bs]

L’Ambassadeur et ses collaborateurs se rendent régulièrement sur le chantier de reconstruction et de restauration de l’ancienne bibliothèque et mairie de Sarajevo, dont l’ingénierie est assurée par une entreprise française, Safège, implantée à Nanterre.

Après avoir bénéficié d’une importante contribution de l’Autriche (après l’incendie de 1992, l’Autriche a financé la première phase de reconstruction en 1996), les travaux sont financés depuis 2000 par l’Union européenne, dont la France est l’un des principaux contributeurs.

L’édifice est magnifique et le travail effectué par les restaurateurs bosniens (ouvriers, tailleurs de pierre, décorateurs etc.) est d’une grande minutie et d’une immense qualité. La Vijećnica est aussi l’un des symboles de la ville de Sarajevo, lié aux épisodes les plus heureux, comme les plus tragiques, de l’Histoire de la capitale bosnienne.

Pour mémoire, ce bâtiment néo-mauresque a été initialement imaginé par l’architecte Karl Pařik en 1891 ; le projet, alors très critiqué pour son style éclectique (d’inspirations notamment islamique, espagnole et nord-africaine), a été repris par Alexander Wittek puis Ćiril Iveković. La construction proprement dite a débuté en 1892 et l’inauguration officielle a eu lieu en 1896. Mairie jusqu’en 1949, elle est ensuite reconvertie en bibliothèque nationale et universitaire de la république fédérée de Bosnie-Herzégovine. Elle fut en grande partie détruite en août 1992 par les bombes et par l’incendie (non seulement l’œuvre architecturale mais également la majeure partie du fonds de la bibliothèque d’une richesse inestimable).

Mmes Marie Verdier, journaliste de La Croix, et Sophie Dupressoir, photographe, ont visité, auprès de l’ambassade de France, le chantier le 5 juin 2013. Les photographies présentées ci-dessus sont (à l’exception des deux cartes postales anciennes) de Sophie Dupressoir.

Dernière modification : 22/10/2015

Haut de page