La France, deuxième investisseur mondial dans le secteur de l’espace

La France, deuxième investisseur mondial dans le secteur de l’espace

La France a le deuxième budget annuel mondial par habitant consacré à l’espace civil, juste après les Etats-Unis.

De nombreux nouveaux projets vont être menés par le Centre national d’Etudes spatiales (CNES) en 2014, dont : pour les télécommunications, le satellite à propulsion électrique ; pour l’observation, IASI-NG ; pour les sciences, Rosetta qui rattrapera en mai 2014 la comète Churyumov-Gerasimenko et en novembre, larguera sur sa surface l’atterrisseur Philae ; pour Ariane, Ariane 6.

Photo : ministère de la Défense (D.R.) - JPEG

Avec ses 2 450 collaborateurs le CNES est un vecteur d’innovation pour l’emploi et la compétitivité. 17 700 emplois sont consacrés à l’espace en France, notamment au Centre spatial de Toulouse pour la conception des systèmes orbitaux et en Guyane (1 700 emplois auquel il faut ajouter les emplois indirects qui concernent un emploi sur cinq en Guyane). Le budget du CNES est en forte augmentation pour atteindre 2,127 milliards d’euros.

Dernière modification : 28/01/2014

Haut de page