L’ambassadeur salue le travail du contingent français auprès de la Mission de Police de l’Union Européenne qui fermera ses portes au 30 juin 2012.

JPEG

Pour mémoire, le 1er janvier 2003, la Mission de Police de l’Union Européenne fut ouverte en BOSNIE-HERZEGOVINE (BiH). Il s’agit de la première Mission de Police instituée dans le cadre de la Politique Européenne de Sécurité et de Défense (PESD).

La M.P.U.E. a succédé au Groupe International de Police des NATIONS-UNIES (ou International Police Task Force / MINUBH) qui fut commandé entre autre par le Général de gendarmerie COEURDEROY.
JPEG
Les missions phares de la M.P.U.E. ont été axées sur le rôle primordial du rétablissement d’une force de Police répondant aux standards européens, en veillant notamment au suivi des procédures, en prodiguant des conseils techniques et des expertises pour de meilleures pratiques, et enfin en soutenant les efforts techniques de modernisation.

Entre le 1er janvier 2003 et le 31 décembre 2011, la France a continuellement soutenu et dynamisé cette composante européenne, en déployant sur ce théâtre, quelques 265 policiers et gendarmes, au regard de leur compétences dans les domaines de la lutte contre la criminalité organisée et la corruption, du contrôle transfrontalier, du renseignement ou de la formation.
Le 30 juin 2012, la M.P.U.E. fermera ses portes. Les membres du contingent français auront, pour leur part, quitté définitivement ce théâtre d’opérations extérieures au 31 décembre 2011.

Dernière modification : 19/10/2016

Haut de page