Interview de l’Ambassadeur (8 juin 2017) [bs]

L’Ambassadeur a répondu aux questions de FENA.

JPEG

Quelles sont vos priorités dans votre mission en tant qu’Ambassadeur en Bosnie-Herzégovine ?

La Bosnie-Herzégovine et la France ont des relations amicales et solides, et je me consacrerai à les renforcer encore davantage.
D’abord en accompagnant la Bosnie-Herzégovine sur le chemin qu’elle a choisi, en direction de l’Union européenne. Des étapes importantes dans ce processus doivent avoir lieu dans les prochaines années, et la France sera aux côtés de la Bosnie-Herzégovine pour les franchir.

Ma mission me conduira aussi à développer des projets de coopération très concrets : des partenariats entre institutions de France et de Bosnie-Herzégovine, mais aussi avec des organisations de la société civile, ou au niveau des habitants de nos deux pays.

Quels sont les projets envisagés pour consolider les relations entre la France et la Bosnie-Herzégovine ?

Nous travaillons en ce moment sur de nombreux projets.
Dans le domaine économique par exemple, la France soutient depuis le début l’organisation du festival olympique d’hiver 2019 (EYOF) à Sarajevo et Sarajevo-Est. Des entreprises françaises ont effectué plusieurs missions en Bosnie-Herzégovine, et sont prêtes à apporter leur expertise.

Dans le domaine de la culture, je me consacrerai à souligner la modernité de la France, souvent insuffisamment perçue dans la monde, au profit de stéréotypes. Je pourrai m’appuyer sur des outils efficaces. Par exemple, l’Institut français de BiH, qui offre non seulement des cours, mais aussi une médiathèque (ouverte cette année à Sarajevo), et de très nombreuses ressources électroniques disponibles en ligne.
Notre coopération universitaire est aussi très dynamique. Nous offrirons dans quelques semaines des bourses pour permettre à certains des meilleurs étudiants de Bosnie-Herzégovine d’étudier en France.

Enfin, je veux mettre en avant le soutien que nous apportons au Musée national de Bosnie-Herzégovine. La semaine dernière, des experts du Louvre sont venus lancer une coopération entre les deux musées. L’Ambassade de France finance aussi la rénovation et la sécurisation de la salle qui abrite la Hagadah. Les nouveaux locaux seront inaugurés à la fin de l’été.

Selon vous, dans quels domaines est-il possible d’améliorer la coopération ?

Je pense à un domaine où nos relations pourraient être bien plus fortes : les investissements économiques. Certaines entreprises françaises sont déjà présentes en Bosnie-Herzégovine. Mais d’autres manquent de confiance dans le climat des affaires, et hésitent à investir. C’est pourquoi la France soutient l’Agenda de réformes qui a été adopté en 2015. La lutte contre la corruption, en particulier, doit demeurer une priorité.

J’ai déjà évoqué le festival EYOF 2019. Le gouvernement français a mobilisé presque un million de KM pour favoriser les investissements d’entreprises françaises. Les stations de ski françaises sont parmi les plus réputées du monde, et elles sont très intéressées par le développement de Jahorina et Bjelasnica.

Des entreprises françaises pourraient aussi investir dans les infrastructures de transport. Le « Processus de Berlin » pour les Balkans occidentaux est pour cela une grande opportunité. Paris avait d’ailleurs accueilli le dernier sommet organisé dans le cadre de ce processus, en juillet 2016.

Où en est le rapprochement de la Bosnie-Herzégovine avec l’UE et l’OTAN ?

Sur le chemin de l’Union européenne, des étapes très importantes restent à franchir. Elles sont exigeantes mais indispensables. 2016 a été une année où des progrès nets ont été enregistrés. En revanche, ce n’est pas le cas, pour l’instant du moins, en 2017. Pour permettre à la Bosnie-Herzégovine d’avancer, il faudrait que le pays retrouve le rythme, dans la mise en œuvre de l’Agenda de réformes plus particulièrement.

En ce qui concerne l’OTAN, l’activation du MAP serait une étape importante. Des conditions précises ont été fixées pour cela, concernant notamment les propriétés de défense. Ces conditions restent à remplir, et j’encourage les autorités à le faire.

Liens externes (en bosnien)

Klix
Radio Sarajevo
Vijesti.ba

Dernière modification : 10/07/2017

Haut de page