Condamnation de Radovan Karadžić - Déclaration de la France (25 mars 2016) [bs]

Le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et du Développement international s’est exprimé sur le verdict rendu par le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie dans l’affaire Karadžić.

Texte de la déclaration :

Le tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie a condamné le 24 mars 2016 Radovan Karadžić à 40 années de détention pour génocide, crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Ce jugement est susceptible d’appel.

La France soutient avec détermination l’action du tribunal, essentielle pour la réconciliation entre les pays de la région.

Comme l’a plusieurs fois rappelé le conseil des ministres de l’Union européenne, il est indispensable que tous les responsables des crimes de guerre commis dans les Balkans occidentaux soient jugés. Nous sommes engagés en faveur de la lutte contre l’impunité partout dans le monde et appelons l’ensemble des États à coopérer pleinement avec la justice pénale internationale.

Dernière modification : 25/03/2016

Haut de page