Bilan 2014 [bs]

En 2014, le Service de sécurité intérieure (SSI) de l’ambassade de France en Bosnie-Herzégovine a maintenu à un très bon niveau la coopération technique (14 actions) et opérationnelle bilatérale, avec plusieurs affaires de criminalité organisée ayant un lien avec la sécurité intérieure française, notamment en matière de traite des êtres humains (TEH).

L’Attaché de sécurité intérieure s’est attaché à encourager le travail des forces de police de Bosnie-Herzégovine dans les domaines utiles au retour en sécurité intérieure et à la lutte contre la criminalité organisée.

S’agissant de la lutte contre l’immigration illégale, le renforcement de la coopération entre le SSI et les autorités de Bosnie-Herzégovine a permis la signature du Protocole de réadmission des personnes sans titre de séjour, de même qu’un accord sur la mobilité des jeunes, en partenariat avec le ministère de l’Éducation.

En matière de coopération opérationnelle, il est à noter la mise en place d’un officier de liaison bosnien a été mis en place au sein de la Préfecture de police de Paris dans le cadre de la lutte contre les réseaux trafic d’êtres humains.

En outre, à la suite des inondations qui ont frappé la Bosnie-Herzégovine en mai 2014, le SSI a permis l’envoi, en accord avec le ministère de la Sécurité bosnien, plusieurs ONG dont 2 pompiers de l’organisation « Pompiers de l’urgence internationale » dont un médecin et un spécialiste en eau potable, une centrale de filtration de l’eau, un poste médical avancé (tente de 54 m2) et divers matériel (bottes, vêtements etc.).

L’étude des besoins de la police bosnienne en matière de coopération technique est réalisée en étroite collaboration avec le cabinet du ministre de la Sécurité de BH. Ce ministère créé en 2003 dispose d’un département spécialisé consacré à la coopération internationale. Les actions sont guidées par la recherche d’un équilibre entre le retour en sécurité intérieure et les sollicitations de nos partenaires bosniens. Par ailleurs, chacune des entités et chacun des services centraux dispose d’un service de coopération internationale chargé de coordonner avec l’ambassade (SSI), les projets de coopération technique.

Les relations étroites entretenues avec nos partenaires, appréciant le savoir-faire français en matière de sécurité intérieure, ont permis la mise en œuvre de 14 actions de coopération technique de haut niveau (visites, missions, séminaires, formations), 12 de police et 2 de sécurité civile financées comme suit :
• 6 sur crédits DCSD,
• 6 sur crédits TAIEX,
• 2 sur crédits MILDECA.

Ces actions ont permis d’évoquer un spectre important d’activités policières (police judiciaire, lutte contre les trafics, techniques spéciales d’enquêtes).
Sur l’ensemble de l’année, environ 400 agents ont bénéficié de l’expérience française, au cours des actions de coopération technique suivantes :

SEMINAIRES :
• Intervention en milieu carcéral : 30
• Lutte contre les contrefaçons : 30
• Lutte contre les contrefaçons de médicaments : 15
• Traite des êtres humains mineurs (séminaire régional) : 30
• Sécurité civile : techniques de désincarcération : 6
• Traite des êtres humains (séminaire en France) : 3
• Formation à la gestion démocratique des foules : 250
• Recyclage équipes cynophiles 10
• Formateurs relais anti-drogues (FRAD)
• Pédopornographie

VISITES :
• Centre national d’entraînement des forces de Gendarmerie : 3
• IRCGN : 2
• OCLDI + OCLCO : 3
• Centre opérationnel d’incendie et de secours : 4

En marge de la coopération technique en matière de sécurité intérieure, deux actions de sécurité civile ont été effectuées :
- Octobre 2014, une visite d’étude sur les bonnes pratiques en matière de secours dans le cadre de catastrophes naturelles.
- Novembre 2014, une formation à la désincarcération par l’ONG Pompiers de l’Urgence Internationale, dans le cadre des actions bilatérales et en autofinancement.
Il est à noter également une action d’aide directe financée par l’organisation Pompiers de l’urgence internationale (PUI) et des communes de BH, sélectionnées par le SSI. Ainsi un don de matériels médicalisés pour l’hôpital de Bihać, de matériels de secours en montagne pour une association de secours en montagne de Mostar. Des lots de désincarcération ont, par ailleurs, été offerts à plusieurs unités de pompiers de Bosnie-Herzégovine. Enfin le SSI a facilité l’achat à prix réduit d’un camion contre les feux (CCF) pour la commune de Jablanica au SDIS 18.


Sigles :

OCLCO : Office central de lutte contre le crime organisé
OCLDI : Office central de lutte contre la délinquance itinérante
DSC : Direction de la sécurité civile
IRCGN : Institut de recherches criminelles de la Gendarmerie nationale
TEH : Traite des êtres humains
PUI : Pompiers de l’urgence internationale
SSI : Service de sécurité intérieure
DCSD : Direction de la coopération de sécurité et de défense
TAIEX : Technical assistance and information exchange
MILDECA : Mission interministérielle contre les drogues et les conduites "addictives"

Dernière modification : 13/02/2015

Haut de page