Bilan 2006

I. Dans le système scolaire.

La promotion de l’enseignement du français par la mise en application d’un Protocole entre les gouvernements bosnien et français. Ce texte, signé le 22 mars 2006, est en annexe des Accords culturels signés entre les deux pays en 2002. Il formalise les différents aspects de la collaboration entre la Bosnie-Herzégovine et la France dans le domaine de l’enseignement du français en B-H : mise en place de sections bilingues, rénovation de l’enseignement du français, implantation dans les établissements scolaires d’une certification officielle, le DELF scolaire.

- Sections bilingues :
o A l’Ecole Hasan Kikic de Sarajevo (Mise en place en septembre 2006), l’objectif est de proposer aux élèves bosniens de l’Ecole française, de même qu’aux élèves francophones du système scolaire du canton de Sarajevo, un débouché francophone de qualité ; aux francophones natifs, et aux étrangers qui le souhaitent, il s’agit de permettre un enseignement prolongeant l’Ecole française dans le cadre des programmes français ; aux élèves bosniens, il propose une combinaison de cours en bosnien et en français, dans le cadre des programmes en vigueur dans le canton de Sarajevo.

o Au Lycée de Mostar. Cet établissement est emblématique en raison de sa très bonne réputation d’avant-guerre et parce qu’il est le seul du pays à permettre à des élèves de programmes différents (bosniaque et croate) d’apprendre dans les mêmes locaux aux mêmes horaires. En septembre 2005, ont été mis en place des cours de français intensifs. En avril 2006, un fructueux échange scolaire avec le Lycée de Bergerac (Dordogne) est né. A partir de septembre 2007, dans le cadre de ce programme bilingue, des cours d’histoire, de chimie et d’informatique seront dispensés en français, indifféremment aux élèves de l’un ou de l’autre programme, par des professeurs francophones du Lycée de Mostar et par un professeur français. Voir aussi l’article publié dans le Courrier des Balkans (http://balkans.courriers.info/article7474.html).

- Développement d’un vaste programme de rénovation des contenus d’enseignement des langues allemande et française, avec la collaboration des autorités bosniennes et sous l’égide du Conseil de l’Europe : rénovation des cursus, des manuels scolaires, réintroduction de l’enseignement du français, notamment dans les écoles primaires (OS). Par des séminaires réguliers (Sarajevo en avril 2006, Graz (Autriche) en novembre 2006, Neum en janvier 2007…), 12 professeurs de français de Bosnie-Herzégovine sont formés aux standards européens d’enseignement des langues étrangères, et seront à même de proposer des formations à leurs collègues bosniens, dès l’automne 2007.

- Renouvellement des méthodes et matériels pédagogiques des enseignants de français et de leurs élèves, par un accord tripartite passé en 2006 avec le libraire bosnien Sahinpasic et l’éditeur français CLE International. Plusieurs milliers de manuels scolaires de français langue étrangère sont désormais offerts chaque année dans le cadre de cet accord.

- Les échanges scolaires franco-bosniens ont connu un fort développement en 2006, avec le soutien de l’Ambassade de France : 1er Lycée de Sarajevo-Lycée Paul Cézanne d’Aix-en-Provence, Lycée de Dobrinja-Lycée français de Bucarest, Programme bilingue du Lycée de Mostar-Lycée de Bergerac, collèges de la région de Zvornik-collèges de la région de Nantes.

- Mise en place du DELF scolaire : Dans le prolongement de l’examen cantonal de français organisé en mars 2006 par l’Institut pédagogique du canton de Sarajevo et l’Association des professeurs de français, le DELF scolaire sera expérimenté à partir du printemps 2007 dans le canton de Sarajevo. Il s’agit d’un diplôme officiel, reconnu dans le monde entier. Conformément au Protocole signé en 2006, l’Ambassade de France en B-H et les autorités éducatives de B-H le proposeront aux élèves des lycées et collèges du pays. Il ne s’agit pas d’un examen, mais d’un diplôme destiné à récompenser les élèves pour leurs efforts.

II. Dans le secteur universitaire.

Voir au chapitre « Coopération universitaire ».

III. Dans les institutions d’Etat.

Le programme de cours de français spécialisé pour fonctionnaires, lancé en février 2005, a continué à se développer en 2006. Il a pour l’instant été suivi par plus de deux cents fonctionnaires au total, essentiellement à Sarajevo, par le Centre André Malraux, mais aussi à Banja Luka et à Tuzla, dans les Centres culturels français que l’Institut français en Bosnie-Herzégovine a ouvert dans ces villes. Il est destiné à aider les institutions de Bosnie-Herzégovine a disposer d’un nombre suffisant de fonctionnaires francophones, ce qui est indispensable aux négociations avec l’Union européenne. Il est financé par le Gouvernement français, avec une aide ponctuelle de l’Agence de la fonction publique de Bosnie-Herzégovine.

Dernière modification : 21/10/2009

Haut de page